Can You Stop It : Site Officiel

Rapport entre baisse de libido et taux de testostérone

Libido et taux de testostérone

Pourquoi les femmes sont-elles les plus grandes victimes de la faible libido ?
« De nature, la femme est peu désireuse », explique le Dr Marie-Hélène Colson, sexologue. Au début de la relation amoureuse de chaque femme, l’apathie et le dégoût vis-à-vis du sexe est inconsciemment omis, mais la tendance de l’envie à régresser commence petit à petit à se manifester dans la vie sexuelle féminine.

La femme a tendance à rechercher l’amour, la tendresse et la plupart du temps, elle ne manifeste pas le même intérêt pour l’érotisme et la luxure autant qu’un homme.

Raison de plus, la femme est toujours exposée à des dérèglements hormonaux surtout suite à ses cycles menstruels, qui évidemment sont souvent sujets à de nombreuses fluctuations et instabilité voire irrégularité.

Ceci porte préjudice à une forte libido chez la femme et l’amène facilement à perdre son envie au lit et à devenir parfois frigide dans le rapport intime.

Libido en berne : et si c’était un taux faible de testostérone ?

L’abstinence de la femme vis-à-vis du sexe peut avoir un lien étroit avec le taux de production de ses hormones sexuelles et particulièrement la testostérone.

La testostérone est connue pour être l’hormone de l’éveil sexuel chez la femme mais lorsque celle-ci subit un déficit dans sa production, le résultat immédiat se traduit par une baisse de libido.

Ce phénomène est très fréquent dans la sexualité de la gent féminine surtout que la femme se retrouve un jour au stade de la ménopause, c’est-à-dire à la fin de son parcours menstruel qui est majoritairement responsable de contrôler le déroulement normal de sa sphère hormonale.

La ménopause explique-t-elle le manque de libido

En effet, lorsqu’une femme arrive au stade de la ménopause, son désir sexuel devient plutôt critique. Ceci a un lien étroit avec les hormones.
La période favorable au désir sexuel chez la femme et celle de l’ovulation.

Il est vrai qu’à partir de certain âge la femme n’a plus les mêmes atouts de charme et sa force de séduction connait alors une nette diminution.

A 50 ans, une femme entre dans une nouvelle phase dans laquelle elle se sent moins désirable. Par conséquent, son désir sexuel devient moins évident qu’à 20 ou 30 ans.

La ménopause est la plupart du temps synonyme d’un retrait de l’appétit sexuel chez la femme.

Faible libido : ceci concerne aussi les plus jeunes

Même si la faible libido toucherait potentiellement une femme ménopausée et d’un certain âge, les plus jeunes sont également victimes de ce trouble sexuel et ce pour plusieurs raisons, entre autres on peut citer :

  • Fatigue physique assez accentuée
  • Partenaire nonchalant
  • Dépression
  • Angoisse
  • Alcoolisme
  • Conflit relationnel au sein du couple
  • Grossesse et allaitement

La médecine naturelle en tient compte

Aujourd’hui il est possible de traiter cette faible libido avec des produits naturels qui ne présentent aucun effet secondaires.

Il faut de même faire attention et ne pas utiliser les produits chimiques qui sont dangereux sur votre santé! Mais un complement ou un produit naturel ne peut qu’être bénéfique sur la santé!

Leave a Reply